Hero Background Image

Protégez-vous contre certains cancers et maladies liés au VPH grâce à GARDASIL®9

GARDASIL®9 est le premier et le seul vaccin qui aide à protéger les personnes de 9 à 45 ans contre 9 types de virus du papillome humain (VPH) pouvant causer certains cancers et maladies.

Hero Background Image
Pour les hommes et les femmes âgés de 9 à 45 ans

Comment se faire vacciner

Personnes qui devraient être vaccinées

Environ 75 % des Canadiens actifs sexuellement contracteront au moins une infection par le VPH au cours de leur vie. Dans bien des cas, les personnes ne s’aperçoivent pas qu’elles sont infectées par le VPH, car le virus ne provoque souvent aucun signe ni symptôme – elles peuvent donc le transmettre à d’autres à leur insu.

Toutes les personnes admissibles âgées de 9 à 45 ans devraient envisager d’obtenir GARDASIL®9 pour se protéger contre les verrues génitales et certains cancers liés au VPH.

Logo
Femmes

Le VPH est responsable de près de 100 % des cas de cancer du col de l'utérus et d’autres cancers et maladies.

En savoir plus
Logo
Hommes

Certains types de VPH peuvent causer des cancers et des verrues génitales liées au VPH chez les hommes.

En savoir plus
Logo
Enfants

Faire vacciner votre enfant dès maintenant peut aider à le protéger contre certains cancers et certaines maladies liés au VPH.

En savoir plus
Logo
Étudiants

On estime que toutes les 10 minutes, un Canadien contracte des verrues génitales.

En savoir plus

Le vaccin est peut-être couvert!

Logo
PROGRAMMES PROVINCIAUX

La couverture publique de GARDASIL®9 est offerte et varie selon la province ou le territoire, l’âge ou les facteurs de risque.

Logo
COUVERTURE PAR UNE ASSURANCE PRIVÉE

Votre école ou votre employeur vous offre peut-être un régime privé d’assurance maladie. Bon nombre de régimes d’assurances privés remboursent une partie ou la totalité du coût de GARDASIL®9.

Connaissez les faits

Logo


FAIT :
Le VPH infecte aussi bien les hommes que les femmes. Les hommes et les femmes actifs sexuellement sont exposés au même risque d’infection par le VPH.

En savoir plus
Logo


FAIT :
Entretenir une relation monogame ne vous protège PAS contre une infection par le VPH.

En savoir plus
Logo


FAIT :
Le VPH est l’infection transmissible sexuellement la plus répandue dans le monde. On estime que 75 % des Canadiens actifs sexuellement contracteront au moins une infection par le VPH au cours de leur vie.

En savoir plus
Logo


FAIT :
Le condom ne suffit pas toujours pour protéger contre le VPH, car il ne protège que la région qu’il recouvre.

En savoir plus
Logo

Et si vous pouviez aider à prévenir certaines maladies et cancers liés au VPH grâce à un vaccin?

Le VPH est responsable de près de 100 % des cas de cancer du col de l'utérus. Les femmes sont réelles. Les histoires sont réelles. Le risque est réel.
Logo

Et si vous pouviez aider à prévenir certaines maladies et cancers liés au VPH grâce à un vaccin?

Le VPH est responsable de près de 100 % des cas de cancer du col de l'utérus. Les femmes sont réelles. Les histoires sont réelles. Le risque est réel.

À LA MÉMOIRE DE CHRISTA*

Même si vous pensez que vous êtes trop jeune, vous pourriez être à risque. C’est l’histoire de Christa.

Diagnostic de cancer du col de l’utérus à 33 ans.

« Le jour où j’ai donné naissance à mon fils, j’ai reçu un diagnostic de cancer du col de l’utérus. Rien n’aurait pu me bouleverser davantage. J’ai eu du mal à apprendre la nouvelle de mon diagnostic à mes proches parce que je ne voulais pas que cette grave nouvelle l’emporte sur le fait que j’avais donné naissance à un beau garçon. »

Christa était une mère incroyable. Bien qu’elle ait malheureusement succombé à son cancer, elle était combattante et elle était ouverte et honnête quant à sa maladie.

Découvrez d’autres histoires vraies